Baby – Mon 8ème mois de grossesse

8ème mois de grossesse terminé, je commence la dernière ligne droite avant le plus beau jour de notre vie.
Si le 7ème mois fût un mois très agréable aussi bien physiquement que moralement, le 8ème mois fût plus difficile. Comme vous avez surement pu le voir sur mon compte instagram, je suis extrêmement fatiguée et ce depuis plusieurs jours ce qui provoque en moi un manque de motivation total. Plus aucune envie de sortir de chez moi, plus envie de travailler, plus envie de me maquiller, plus envie de nettoyer l’appartement ou encore de sortir promener Harlem, bref le moindre pas est devenu un effort sur-humain.
Cela me désole car je suis une personne plutôt active qui n’aime pas rester à se tourner les pouces devant Secret Story ou toute autre émission débile de la TNT. Aujourd’hui et pour la première fois depuis un mois, je n’ai même pas envie d’aller à mon dernier cours de préparation à l’accouchement. Trop fatiguée.

Moralement je vais super bien et ce 8ème mois fût très paisible et serein. Je n’ai plus peur de l’accouchement (de toute façon il fallait bien que je me fasse à l’idée que ça allait arriver) mais j’appréhende par contre la perte des eaux (si je les perds naturellement bien entendu). Signe définitif de la fin de ma grossesse, j’ai peur de ma réaction en me rendant compte que le compte à rebours final sera lancé, peur de l’absence de François à ce moment là, ce qui est fort probable car il ne travaille pas à la maison. Peur de sa réaction aussi. Peur tout court.
Mais ça va aller, tout sera prêt (je l’espère) et nous partirons tranquillement à la maternité pour affronter l’épreuve finale: l’accouchement.

A ce jour, je n’ai toujours pas préparé ma valise de maternité, j’ai honte, mais comme pour tout le reste, j’ai et j’ai eu la flemme tout ce 8ème mois. Tout est prêt, tout est propre mais impossible de me mettre à l’oeuvre pour la faire… je me fatigue toute seule à me dire que je vais devoir prendre une heure à la faire mais il va falloir s’y mettre car elle peut arriver à tout moment et je ne pense pas que François sera content de devoir faire la valise à la dernière minute hihi!

Pour ce 8ème mois j’ai commencé mes cours de préparation à l’accouchement, un toutes les semaines (c’est-à-dire quatre dans le mois) et c’était vraiment top !
J’ai eu des avis tellement divergeants sur les cours de préparation à l’accouchement que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, les propos des unes et des autres étaient vraiment tous différents : à la fois du « c’est hyper intéressant tu verras ça m’a beaucoup aidé » et du « pffff une perte de temps je n’ai jamais utilisé les techniques que l’on m’a appris ». Pour ma part j’ai adoré ! Un vrai moment de femme sans effet « gniangnian » ou « maman parfaite », on y va pour comprendre comment va se passer l’accouchement, les techniques pour souffrir le moins possible avant l’arrivée de la péridurale (ou sans péridurale en fonction de ce que l’on souhaite faire), les petits tips pour allaiter (si on souhaite allaiter). Il y a aussi beaucoup d’exercices et discussions AVEC le papa, ce qui est formidable je trouve car il faut l’avouer: ils sont eux aussi perdus et je pense que ça les rassure de pouvoir parler de ce qui peut leur faire peur pendant l’accouchement et même après.
François est venu uniquement au premier cours (j’ai insisté car je voulais qu’on lui explique les étapes de l’accouchement mais surtout qu’il vienne découvrir la maternité avec moi, afin de le rassurer un peu).
Son ressenti après le rendez-vous ? Je pense honnêtement que ça lui a enlevé un poids des épaules, il a pu poser toutes les questions qu’il voulait, même les plus « classiques » sans qu’on ne le prenne de haut ou que l’on se moque de lui (oui nombreuses sont les personnes qui se moquent des futurs papas qui n’y connaissent rien sur l’ accouchement, ce que je trouve pathétique dans le sens où 99% de la population, hommes et femmes confondus sont dans le flou le plus total concernant la grossesse et l’accouchement).

Ce premier cours était donc préparé afin de présenter l’accouchement en lui même, ses différentes étapes mais aussi sur le mécanisme de l’accouchement d’un point de vu physique : Qu’est ce que perdre la poche des eaux ? Quand faut il se rendre à la maternité ? Qu’est ce que les contractions, qu’est ce que le « travail », la « délivrance »? Comment sort le bébé ? Qu’est ce qu’une péridurale… Bref nous avons parlé de tout afin de rassurer les papas (mais aussi les mamans).

Le deuxième cours était plus porté sur « comment gérer la douleur des contractions », autant vous dire que c’est un chapitre TRÈS important pour nous comme vous devez l’imaginer !
J’ai appris à « pousser vers le ciel » afin d’aider mon bébé à sortir, j’ai aussi appris à essayer de canaliser ma douleur pendant la phase de « travail » avant que n’intervienne l’anesthésiste pour la péridurale. Oui, je vais accoucher avec la péridurale, c’est bien évidemment un choix personnel chacun fait comme il veut pour cette décision. Pour ma part je ne souhaite pas souffrir pendant 10 à 15h et que François me voit dans un état lamentable pendant l’accouchement, j’ai envie que tout se passe de façon calme et sereine pour cette épreuve et que nous soyons le plus possible apaisés.

Pour le troisième cours de préparation à l’accouchement nous avons fait une visite globale de la maternité, on nous a indiqué où se trouvaient les entrées du soir si jamais je perds les eaux ou que le travail commence le soir ou la nuit et que l’entrée principale de l’hôpital est fermée. Nous sommes ensuite montées à l’étage afin de visiter le service de maternité avec : les salles de travail/d’accouchement, nos chambres, la pouponnière… J’étais partagée entre nausées (de stresse, pas de dégoût) et excitation. Bizarrement la salle d’accouchement ne m’a pas fait peur, c’est beaucoup plus « cosy » qu’une salle de chirurgie et je me suis sentie en confiance dans la pièce !
C’est très étrange à dire mais je me suis sentie comme à la maison dans ce service, tout était très calme, les chambres sont lumineuses avec une très belle vue, c’est vraiment rassurant de se sentir bien dans sa maternité.
Nous avons ensuite discuté des différentes questions que nous avions sur l’organisation à la maison, la valise de maternité mais aussi tous les objets de puériculture type; nacelle ou cosy ? allaitement ou biberon ? Vaccin contre la grippe ou non ?
Bref toutes les questions qui nous passait par la tête ! Ce fût très rassurant d’avoir réponses à ces questions qui peuvent vous paraitre futiles mais qui sont angoissantes lorsque l’on s’apprête à avoir un enfant !
Ne ne saviez surement pas que la nacelle était recommandée pour les longs voyages avec un bébé mais que c’est aussi très dangereux de l’utiliser car l’enfant est bien moins protégé qu’avec le cosy en cas d’accident. Nous sommes d’ailleurs le dernier pays de l’union européenne à accepter que la nacelle soit utilisée en voiture pour de longs trajets. Trop bizarre non ? Surtout quand on sait que le cosy n’est pas un produit très adapté en ce qui concerne la position du bébé pour le longs voyages, bref… Du coup on fait quoi ? Nacelle ou pas ? Bête comme tout vous me direz mais en attendant c’est quelque chose qui me hante depuis maintenant un mois ! J’ai donc les deux: la nacelle et le cosy comme ça pas de jaloux ! J’aviserai en temps voulu.

Pour la quatrième et dernière séance nous avons parlé de l’allaitement et du biberons. Dans ma maternité il n’a pas de règles toutes faites, l’allaitement est une question d’envie et les sages-femmes l’ont bien compris, elles ne nous pousseront pas à allaiter si nous n’en avons pas envie, en revanche elles nous donneront toutes les clés en main afin que l’on réussisse à allaiter si nous en ressentons l’envie.
Pour ma part, j’ai beaucoup évolué concernant l’allaitement; je suis passée d’un NON catégorique à un « peut-être » et aujourd’hui je suis plutôt en faveur de l’allaitement. J’ai envie d’essayer sans pour autant que ce soit une réussite, je ne me rendrai pas malade si je n’arrive pas à allaiter ma fille. En revanche, si elle n’arrive pas à téter le sein, je vais faire en sorte de tirer mon lait afin qu’elle puisse profiter le plus longtemps possible de ses bien-faits.

Voilà pour ce qui est de la partie cours de préparation à l’accouchement. Je le répète, ce fût pour moi très enrichissant de m’y rendre chaque semaine et de pouvoir profiter des conseils de la sage-femme qui s’est occupé de nous. Il est pour moi indispensable pour une future maman (surtout quand c’est son premier) de s’y rendre afin que l’on puisse répondre à ses nombreuses questions concernant la fin de la grossesse, l’accouchement ainsi que l’après.

Lors de ma consultation avec ma gynécologue obstétricienne, j’ai pu voir notre bébé qui se porte toujours aussi bien ! Elle n’a pas arrêté de bouger tout au long de la consultation, un vrai petit poisson.
Elle grossit bien dans mon ventre, c’est le principal. Elle devrait peser à terme entre 2,9kg et 3,1kg ! Petit bébé mais qui est en pleine forme et qui correspond à ma morphologie.
Niveau poids comme pour les précédents mois je ne me prive pas, et j’ai d’ailleurs arrêté de me peser ! Aux dernière nouvelles j’avais pris 15kg, pareil je ne culpabilise pas j’aurai le temps de toute perdre après l’accouchement en faisant du sport avec François et en mangeant un peu moins quand même.

Je reviens sur les petits symptômes du 7ème mois; eh bien ils sont toujours présents ! Mes doigts me font très mal la nuit et le matin mais cela reste supportable, je sais que ce n’est pas quelque chose que je garderai en petit cadeau après avoir accouché. Pour m’aider je suis allée voir l’homéopathe de l’hôpital qui est là pour aider les femmes enceintes pendant la grossesse et après quand elles ont des petits soucis de stresse, de maux de ventre ou de tout autre choses.
C’est totalement remboursé par la SECU, en tout cas je n’ai pour ma part pas eu besoin de sortir ma CB ou ma carte vitale. Elle m’a prescrit beaucoup de petites granules à prendre avant et pendant le travail ainsi qu’après. Je trouve géniale que la maternité nous propose les conseils de spécialistes tels qu’un homéopathe, un acuponcteur, un sophrologue. Pour ma part, j’ai pris rdv mi-décembre avec l’acuponcteur afin qu’il puisse me faire une petite séance pour préparer à l’accouchement. A priori ils arrivent même à déclencher le travail, c’est tellement fou !! Je vous rassure, j’y vais surtout pour qu’elle/il puisse m’aider à me détendre et pas pour déclencher mon accouchement, ça c’est le job de notre bébé !

Tout ça pour vous dire que je suis prête les filles, prête à voir ma vie se transformer, prête à laisser ma vie de jeune femme derrière moi et prête à devenir une maman et une femme comblée par son enfant et son homme (ce que je suis déjà mais à partir du moment où notre bébé sera dans nos bras cela sera x100000). Nous n’avons maintenant qu’une hâte; que ce petit être arrive et qu’il transforme notre vie en bonheur infini.

Voilà pour le récit de mon huitième mois j’espère qu’il n’aura pas été trop long et qu’il vous aura plu !
Ah si, petit topo sur le futur papa qui va très bien et qui a lui aussi vraiment hâte de voir sa fille pour la première fois. J’ai l’impression que ses peurs se sont dissipées au fur et à mesure des mois et je le sens prêt à devenir père (c’est d’ailleurs très mignon et attendrissant je trouve). A mes yeux, il devient encore plus beau, plus tendre. Quelque chose est en train de se transformer en moi concernant les sentiments que j’éprouve pour lui, ils deviennent encore plus forts qu’ils ne l’étaient déjà. Bref, je l’aime d’un amour inconditionnel.
J’ai d’ailleurs lu ce matin un texte de Jean d’Ormesson, décédé dans la nuit de lundi à mardi et qui résume parfaitement l’amour que je porte à François: « Je t’aime dans le temps. Je t’aimerai jusqu’au bout du temps. Et quand le temps sera écoulé, alors, je t’aurai aimé. Et rien de cet amour, comme rien de ce qui a été, ne pourra jamais être effacé ». 

 

Vous trouverez, comme tous les mois mes informations pratiques à la fin de l’article !
Un grand merci à Pauline Pineau pour ce fabuleux shooting photo pour mon huitième mois de grosssesse.

 

 

Informations pratiques :

Au huitième mois (33 SA à 36SA) vous devrez faire une nouvelle échographie de contrôle ainsi qu’une prise de sang pour la toxoplasmose (pour celles qui ne sont pas immunisées) ainsi qu’une analyse d’urines comme tous les mois. Cette fois-ci j’ai failli tomber dans les pommes après la prise de sang, oui je sais, je suis faible mais j’ai développé cette phobie pendant ma grossesse et rien à faire cela me fait toujours quelque chose de me faire piquer le bras.

Information sur la toxoplasmose:  vous devrez oublier les viandes et poissons crus jusqu’à l’accouchement, il en est de même pour certains fromages… vous devrez aussi veiller à bien rincer/nettoyer vos fruits et légumes et surtout éviter d’approcher les litières des chats (les excréments transmettent la maladie). 

Point vergetures: TOUJOURS RIEN A SIGNALER !!!!! Je suis vraiment hyper fière de moi, tout va super bien, je suis ravie de voir que mon huile Daylily marche aussi bien! J’ai, par ailleurs eu l’occasion de tester deux autres marques : Eve & Rose ainsi que Paï Skinscare. Pour être honnête j’ai vraiment adhéré aux trois marques tout simplement car elles ont chacune des produits différents, certaines proposent des crèmes, d’autres des huiles faites à bases de plantes ou de légumes différents ! Oui oui, j’ai bien dit légume ! Pour Paï ils utilisent par exemple la citrouille pour faire leurs produits ! J’adore !

Comme au 7ème mois toujours pas d’insomnies, je fais par contre quelques cauchemars qui ne sont pas très agréables mais je m’en remet !!

Depuis le 6ème mois j’ai toujours mon syndrome du canal carpien :  j’ai les mains toute engourdies le matin, avec des fourmis mais surtout j’ai les articulations des doigts qui se bloquent, cela me fait aussi mal qu’une grosse cris d’arthrose.

Le sommeil est très important chez la femme enceinte, et j’ai de la chance je n’ai pas encore vécu les phases d’insomnies, j’avais par contre du mal à bien me positionner dans le lit avec ce ventre qui commençait à prendre de la place. J’ai rencontré le créateur de la marque Papa, Maman & moi qui m’a gentiment proposer de tester un de ses produits phares: le coussin de maternité Toodoo.
Le Toodoo est un coussin de maternité qui vous accompagnera dans vos premiers pas de parents en vous simplifiant la vie : durant votre grossesse, durant l’allaitement ou la prise du repas de bébé, ainsi que pour le repos de bébé.
Très léger et très malléable,  le Toodoo est composé de deux parties : une en microbilles et une en Mousse Bultex. La qualité de la mousse, et le choix de sa densité ont été au coeur d’un travail de recherche élaboré afin d’assurer le meilleur confort pour maman et bébé.
Je ne pensais pas trouver un si bon produit de grossesse et j’en suis vraiment ravie, de plus son prix est attractif et même très intéressant comparé aux produits basiques que l’on peut trouver sur la Redoute, Amazon ou autre.

J’ai aussi commencé à avoir quelques contractions, ce qui est tout à fait normal à partir du 8ème mois. C’est contractions sont parfois douloureuses mais restent tout à fait surmontables. C’est plus désagréable que douloureux en fait. Ce qui fait assez mal en revanche c’est les coups de pieds du bébé dans les côtes… là c’est une autre histoire. Elle me fait terriblement mal et me coupe parfois la respiration mais pour être honnête c’est vraiment quelque chose qui ne dure que 1 à 2 minutes alors je serre les dents et ça passe (si j’arrive à la pousser).

Si vous dormez mal la nuit prenez garde à tout ce que l’on vous conseille de prendre surtout si ce n’est pas conseillé par un médecin ou un pharmacien. Pour ma part, je suis pro homéopathie et fleurs de bachs, pour l’homéopathie vous pouvez tester :
Coffea si vous êtes agitée, Ignatia si vous souffrez d’angoisse, Gelsemium si vous avez des difficultés à vous endormir ou encore Nux Vomica en cas de réveils nocturnes, en dosage 9CH, vous aideront à retrouver le sommeil.
Il faut surtout éviter les excitants tels que le café et le thé et favoriser les tisanes telles que verveine/camomille/tilleul et valériane.

 

J’en profite pour vous noter aussi les codes promo que j’ai reçu récemment et qui pourraient vous intéresser :
My baby factory : -15% de réduction jusqu’au jeudi 7 décembre avec le code CAPUCINExMBF
Twist Shake : Profitez de -30% de réduction pour la période de Noel avec le code capucinegoalard30 sur la collection « pastel » et -40% avec le même code sur la collection « néon ».
OBMUM: -20% sur toute la collection OBMUM avec le code capucine

 

 

Voilà pour les informations pratiques de ce 8ème mois.
Belle journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *