La propreté chez bébé, le passage des couches au pot.

La vie est faite de changements, d’évolutions et je trouve pour mon plus grand bonheur que chez le bébé et l’enfant ces changements & évolutions sont quotidiennes.
Il y a l’éveil puis la diversification, puis le langage, la motricité et enfin il y a des étapes comme celle du passage des couches au pot.
Oui, aujourd’hui j’avais envie de parler avec vous de cette étape, la prochaine pour nous et plus largement de la propreté chez l’enfant. Je ne vais pas vous donner de conseils car pour l’instant nous sommes à l’aube de cette évolution pour Agathe mais je vais vous expliquer comment je vois les choses et surtout comment nous allons mettre les choses en place avec François et la nounou. D’ailleurs si vous aves des anecdotes et conseils à me donner en commentaire de cet article je suis preneuse évidemment!

Nous ne sommes pas des parents pressés et nous ne voulons absolument pas dans l’optique de forcer Agathe a aller sur le pot si elle en se sent pas prête. En effet, comme la marche  ou pour la position assise ou sur le ventre, il n’est pas conseillé de forcer son enfant à se mettre dans une situation/une position qui puisse lui être inconfortable car cela pourrait provoquer l’effet inverse : frustrer, effrayer le bébé ou l’enfant.

« Ce n’est pas la peine de vouloir commencer trop vite : les études montrent que lorsque les parents débutent l’apprentissage du pot trop tôt, l’enfant mets plus de temps à être propre. »

Pour l’instant Agathe porte des couches Pampers, les Harmonie qu’elle supporte vraiment très bien (contrairement à toutes les autres que j’ai pu lui faire porter sur le marché qui lui provoquaient des irritations terribles et donc des infections). Elle est en confiance, il n’y a pas d’accidents grâce à elles, pas de fuites et nous en sommes vraiment très contents. Cela fait plus d’un an qu’elle porte ces couches et nous n’avons eu aucun soucis avec.

La clé de la réussite de l’apprentissage du pot est de commencer seulement quand votre enfant est prêt. Et c’est comme pour la marche ou encore la diversification, forcer son enfant ne rime à rien, il faut faire preuve de patience, de calme et entourer son enfant afin qu’il puisse vivre cette évolution avec fierté et confiance en soi (et en ses parents qui l’accompagnent).

Pour l’instant, Agathe n’a que 17 mois et je ne le sens pas encore prête pour passer au pot, c’est pour cela que j’ai décidé d’attendre le début de son 20ème mois pour lui présenter le pot et voir comment elle se familiarise avec (elle ira a son rythme et si cela prend 6 mois ce n’est pas grave du tout). En attendant, elle continue évidemment de porter les Pampers Harmonie. Comme je l’ai expliqué précédemment elles lui conviennent parfaitement et nous en sommes vraiment très contents.

N’oubliez pas non plus qu’il n’y a jamais un mois ou un âge fixe pour la marche, la diversification ou le pot: chaque enfant est unique, différent et même un frère et sa soeur auront une façon de faire, de progresser, d’évolution qui sera différente.

De notre côté nous allons commencer à intégrer le pot à la maison à partir du mois de Septembre, après notre déménagement. Nous serons dans notre nouvelle maison, nous avons du carrelage, un grand jardin donc nous essayerons de l’introduire en douceur pendant la période d’été où je serai en vacances et où j’aurais 100% de mon temps pour m’occuper d’elle et lui expliquer comment l’utiliser avec clarté et sans obligation évidemment.
Je ne suis pas non plus pour les récompenses matérielles, c’est-à-dire un cadeau pour féliciter son enfant d’avoir fait dans le pot. Je pense que cela met les parents par la suite dans un cercle vicieux où tu te dois d’offrir à ton enfant quelque chose si il réussi et ce n’est pas rendre service à son enfant de faire cela. Non, je féliciterai ma fille à haute voix en lui expliquant qu’elle devient une grande fille et nous irons tout jeter aux toilettes afin qu’elle comprenne que cela doit être ensuite évacué.

« Aller sur le pot, c’est grandir et l’on n’a jamais décerné une médaille pour cela. »

La passage au pot est je pense, aussi le moment où il faudra expliquer à Agathe que le pot c’est dans les toilettes ou dans la salle de bain, qu’il doit rester dans un endroit où elle peut être au calme, sans avoir un public autour d’elle.

Pour ce qui est de l’aspect plus logistique je pensais opter pour un réducteur d’assise pour les toilettes ainsi qu’un petit pot d’appoint pour l’étage.
Pour le réhausseur j’en ai trouvé deux dont un avec une petite marche avec que l’enfant puisse grimper tout seul « comme un grand » : le ThermoBaby de chez Kidiloo & un plus classique de chez Babybjorn qui s’adapte à toutes les lunettes de WC.

Pour les pots j’en ai trouvé deux de chez BabyBjorn toujours, un avec dossier et l’autre sans dossier. Ils ont vraiment l’air très bien et je pense plutot partir sur celui avec dossier pour les sessions disons… plus longues!

Voilà pour ce premier article sur le passage des couches pour Agathe au pot. Je vous ferai évidemment un update en Septembre de ce nouveau changement pour elle, et qui sait si cela se trouve elle voudra garder ses Pampers Harmonie encore quelques mois mais le tout c’est qu’elle se sente bien, à l’aise et en confiance.

Hâte de lire vos témoignages en commentaire!

Bonne semaine,

Capucine

4 Commentaires

  1. Charline
    27 juin 2019 / 19 h 50 min

    Bonjour Capucine, une assistante maternelle m’avait expliqué que chez les petites filles, on pouvait commencer à proposer le pot lorsqu’elles commençaient à monter des escaliers, signe qu’elles sont assez musclées pour se retenir. Avant, il semblerait que ce ne soit pas la peine, et cela s’est vérifié pour nous. Sinon, comme vous, nous n’avons pas forcé le processus. Notre fille allant chez la nounou avec d’autres enfants, j’imagine que ça a un peu aidé, Marie était propre à 18 mois. Ça vient tout seul je pense !
    Bonne soirée

    • 23 juillet 2019 / 6 h 48 min

      Vous aviez commencé a lui apprendre la propreté à quel age et de quel manière car cela s’est fait rapidement chez vous

  2. 28 juin 2019 / 9 h 08 min

    Merci pour cet article qui met en avant bien des vérités : un enfant est prêt quand il sera prêt, rien ne sert de le forcer et de le récompenser outre mesure. Un enfant en grandissant, acquiert la continence, c’est un processus complètement physiologique et je rejoins votre vision 🙂 Je vous souhaite que ce chemin se fasse en douceur pour votre petite Agathe <3

  3. 28 juin 2019 / 12 h 40 min

    Coucou ! Merci pour ce bel article. Comme tu le dis si bien, il est important de se faire confiance. Voici mon petit retour d’expérience, nous avons commencé au 12 mois de mon grand par la mise sur le pot à des moment clefs et en lui lisant des histoires…alors clairement pendant trois jours, nous avons eu droit à quelques crises de pleurs mais nous avons pris le temps de lui expliquer. Ensuite, une fois l’appréhension du pot passé, nous le mettions simplement à des moments clefs de la journée ( après avoir dormi, avant et après un repas, avant d’aller dormir ou de sortir), et il restait en couche. Vers ses 21 mois, lors d’une visite chez la pédiatre où il a demandé à faire pipi, la doc nous a dit  » maintenant les couches s’est fini » donc clairement nous avons eu pas mal d’accidents ( il vaut mieux protéger le canapé et retirer les tapis) et en quelques jours c’étaient réglés. Bon, il porte durant la sieste ou la nuit une couche. Là, il a deux ans et demi et il a fait une grosse régression car il était propre en journée avant ses deux ans ( il a eu une période où sa nounou l’a remis en couches et ça n’a pas du tout aidé). Pour son petit frère, j’ai opté pour un apprentissage plus tôt, il a à peine 9 mois et il va au pot quand je le lève ou change sa couche et il a été bien plus petit quand son grand frère demandait qu’il y ailles tout les deux. En tout cas, il n’y a pas d’âge pour apprendre la propreté, dans les pays où les bébés ne portent pas de couches les bébés sont souvent propres avant leur 12 mois, il pratique la HNI ( hygiène naturelle infantile), s’est d’ailleurs une autre vision très inintéressante sur acquisition de la propreté. Du coup, pour nous s’est mise au pot dès que l’enfant se tient assis ( j’ai suivi les conseils de ma mère car pour mon frangin et mois cela nous à permit d’être propre en journée à 18 mois et la nuit pour moi à deux ans. En tout cas, prévoit toujours en cas de sortie une tenue de rechange. Bonne aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.