Baby – Mon 4ème mois de grossesse


Hello les filles,

C’est officiel, nous avons eu le verdict de l’échographie du 4ème mois et nous connaissons le sexe du bébé à 98% ! Le pronostic du 3ème mois se confirme mais comme je vous l’ai dit dans mon tout premier article nous attendrons début septembre pour vous annoncer le sexe du bébé (je veux être certaine à 100% de savoir si nous allons avoir un garçon ou une fille avant de faire tous les premiers achats dans les tons de rose ou de bleu).

Le bébé va très bien nous l’avons vu bouger, il nous a montré ses petits pieds qui commencent à se faire sentir lorsqu’il gigotte un peu trop dans mon ventre, surtout le matin tôt et le soir !! François l’a senti pour la première fois il y a quelques jours, un bon coup de pied, trop mignon.
Cependant, ma gynécologue m’a dit que c’était encore trop tôt pour le sentir bouger, mais sur ce point je ne la crois pas je sens bien qu’il bouge et qu’il donne quelques petits coups. J’ai eu un petit rappel à l’ordre de cette dernière concernant la prise de poids; j’ai pris 3 kilos en un mois et elle trouve que c’est un peu too much. Je dois faire plus attention à ce que je mange et surtout faire un peu d’exercice afin de ne pas finir comme une baleine dans 5 mois.   

Le quatrième mois se passe bien même si je suis toujours aussi fatiguée, ce que je ne comprends pas trop d’ailleurs car tout le monde me dit que le deuxième trimestre annonce la fin des nausées et de la fatigue… pour moi ce n’est pas le cas pour tout mais bon ce n’est pas grave j’en profite pour me reposer.
J’ai quitté Lyon le 1er Août pour profiter de l’océan, de ma famille, de la fraicheur de la forêt des Landes et cela fait vraiment du bien. Là-bas, je me repose, je vais à mon rythme, nous ne sommes pas pressés et stressés par l’aiguille de la montre qui tourne.
Le bébé bouge de plus en plus au fur et à mesure des jours, c’est incroyable de voir comme il gigote. Mon ventre aussi change, il grossit et je commence enfin à ressembler à une femme enceinte même si tout le monde hallucine de voir que je suis presque enceinte de 5 mois.

Je me porte très bien malgré cette fatigue dont je vous parle plus haut; je ne mange plus de Macdo je suis en mode salade, viande, poisson en ne me privant pas mais en restant quand même un minimum sérieuse.
Je parle de plus en plus de mes angoisses à François et à mon entourage concernant le post accouchement: mon corps va t-il beaucoup changer ? vais-je réussir à retrouver ma ligne ? quel sport pourrai-je faire après l’accouchement et la rééducation du périnée afin de me retrouver un peu ?
J’évite toujours de me stresser avec le sujet de l’accouchement qui me fait encore un peu peur. J’ai pris rdv avec la maternité en Octobre afin de commencer mes premiers examens là-bas, je sais que c’est à ce moment là que je vais devoir commencer à poser mes questions et surtout me/nous préparer à cette étape.

Dans les questions que je me pose aussi et dont nous discutons beaucoup avec François il y a aussi celle de l’allaitement. Pour être honnête, et je vais sûrement encore me faire passer pour une « mauvaise mère », je ne suis pas très chaude à l’idée d’allaiter mon enfant, ce n’est pas égoïstement que je dis cela c’est juste que nous n’avons pas été allaitées avec ma soeur, nous n’avons jamais réussi à téter ma mère donc je ne ressens pas le besoin primordial de le faire car nous sommes toutes les deux en pleine forme et nous n’avons jamais eu de carence en quoi que ce soit ! Je sais cependant que c’est bon d’allaiter son enfant et François aimerait beaucoup que je le fasse même si ce n’est que pour quelques mois.
En réalité ce n’est pas le fait d’allaiter qui me dérange, enfin de donner mon lait, c’est juste que je ne trouve pas forcément ça beau ou magnifique d’allaiter, cela ne me pose pas de soucis de tirer mon lait, par contre, que mon enfant me tète cela me perturbe un peu. Et surtout, j’ai porté mon enfant pendant 9 mois dans mon ventre, je trouve donc normal que François puisse aussi profiter des moments « biberons » avec notre bébé afin de l’inclure dans cette relation fusionnelle.
Bref, tout ça pour dire qu’après mûre réflexion je vais aller à l’encontre de mes idées et je vais tenter d’allaiter mon enfant pendant 1 à 2 mois pour commencer (en tirant mon lait pour que François puisse lui aussi jouer son rôle de père sans frustration). J’ai reçu un papier de la ville de Lyon me donnant rendez-vous mi-septembre pour comprendre et me préparer à cette étape post-accouchement de l’allaitement.

Parlons un peu plus du bébé maintenant. Comme vous l’avez lu plus haut, nous sommes aujourd’hui certains du sexe de notre bébé, j’attends Septembre pour vous l’annoncer (nous avons rdv le 6 septembre pour l’échographie du 5ème mois et nous aurons le verdict final à 100%).
Le prénom est enfin fixé et nous parlons déjà de notre bébé avec son beau prénom dont nous sommes tous les deux fiers. Prénom classique ayant du caractère je suis vraiment heureuse de ce choix qui j’espère ira parfaitement à notre enfant. Je suis super contente car je n’ai pas entendu beaucoup de bébé portant ce dernier, j’ai horreur des prénoms trop communs.

Le 4ème mois se termine entre Lyon/Paris et La Rochelle (pour La rochelle peut-être pas finalement car j’ai besoin de repos), j’ai hâte de rentrer de vacances et de pouvoir me reposer un peu chez nous, de commencer le déménagement, l’emménagement, la décoration, la mise en place de sa chambre… Je suis tellement impatiente !
Beaucoup plus sereine qu’au troisième mois je profite avec plus de calme de ma grossesse, j’ai évidemment toujours quelques moments de stress mais j’arrive à les gérer (même si ça finit très souvent en larmes, ahahah).
D’ailleurs, niveau humeur je suis dans la phase: un rien m’émeut, un rien me vexe… c’est assez perturbant et moi qui suis une personne assez calme et pacifiste je m’énerve pour un rien souvent contre mon pauvre chéri qui encaisse avec gentillesse, j’ai beaucoup de chance d’avoir une personne aussi adorable et compréhensive que lui à mes côtés. Je pleure aussi beaucoup, sans aucune raison (hier je me suis légèrement cognée la tête, et j’ai pleuré à gros sanglots dans notre lit pendant 15 minutes en disant que de toute façon je n’y arriverai jamais, que je serai une mauvaise mère… Pourquoi ? Don’t know mais j’étais vraiment au bout – ridicule – !)

Pour en revenir à François, c’est je pense très difficile pour lui d’arriver à me comprendre. Tous les jours dans mes moments de lucidité je lui en parle et je m’excuse de tous ces moments qui doivent vraiment le faire flipper. Les femmes changent pendant la grossesse et je pensais naïvement que c’était une légende urbaine, mais pas du tout ! La femme que j’étais avant les hormones était bien plus calme, avait plus de recul, aujourd’hui je ne suis que sensibilité extrême, qu’énervement et je pense que pour un homme voir sa femme changer du tout au tout doit être déstabilisant. Heureusement, il s’est informé et sait que c’est une période difficile pour moi, il encaisse avec brio et me soutiens, je suis vraiment rassurée de voir qu’il gère aussi bien ce changement brutal dont personne ne parle jamais.

Je continue à dire que la grossesse reste un mystère, avant de tomber enceinte on croit que l’on sait comment tout va se passer, que l’on nous a déjà tout raconté et que « ça va le faire », mais non pas du tout, on ne sait rien ou alors peut être 10% de ce qui se passe en réalité. On s’arrête aux questions de « surface » sans jamais aller dans la profondeur de la grossesse, on sait que le bébé va grandir dans le ventre, puis que l’on va accoucher mais on ne sait pas que la relation entre les deux parents va changer, qu’il y a tant de changements comportementaux qui peuvent vraiment être difficiles à gérer…
Notre corps aussi change considérablement et pas que le ventre… Une femme qui est d’ordinaire très sûre d’elle deviendra un agneau vulnérable en tombant enceinte, c’est une évidence.
Bon alors, le but n’est toujours pas de vous faire flipper car comme vous pouvez le voir TOUT VA BIEN je suis toujours aussi heureuse, j’aime toujours autant François, il n’y a aucun soucis dans notre vie de couple, mais sachez-le : c’est difficile mais vous n’êtes pas seules et VOUS AVEZ LE DROIT D’EN PARLER ! Si si, je vous jure, cela ne fait pas de vous une mauvaise personne et encore moins une mauvaise mère.

Je tiens encore une fois à le dire, je ne suis pas une pessimiste de la grossesse ou une négative de la vie, absolument pas. Mais mon rôle est de vous parler ouvertement de comment je vis cette grossesse qui est certes, une merveilleuse aventure tout en étant aussi difficile à vivre.
J’éprouve le besoin d’en parler avec vous, car beaucoup ont ressenti la même chose que moi et vous êtes énormément à continuer tous les jours à m’écrire pour me raconter comment vous avez vécu votre grossesse.
Je ne me plains pas non plus car évidemment je sais qu’il y a beaucoup de grossesses bien plus difficiles et compliquées que la mienne (qui est je pense un vrai rêve comparé à certaines). Mais voilà, j’ai des doutes, des peurs et le fait de poser tout cela part « écrit » me rassure beaucoup.

J’aime déjà passionnément mon bébé, d’un amour n’ayant pas de mots et je fais tout pour pouvoir le rencontrer en bonne santé (le 9 janvier prochain) afin de vivre notre vie à trois avec l’amour de ma vie (son papa) et à quatre avec sa grande soeur à poils (Harlem) !

Plus bas vous trouverez de nouveau mes informations pratiques sur le 4ème mois de grossesse,
En attendant je vous laisse, je file me reposer et repérer du mobilier pour notre appartement,
xx

 

Informations pratiques : 

Au quatrième mois (16 SA à 19SA) vous devrez faire une nouvelle échographies de contrôle chez votre gynécologue qui effectuera aussi quelques petits examen afin de vérifier que tout se basse bien « la dessous », certes pas très agréable mais similaire aux examens qu’elle/il vous fait lorsque vous allez à un rendez vous de contrôle gynécologique habituel. Pour ma part elle a surtout vérifier si mon utérus était toujours bien fermé ect… . A la fin de ce rdv elle vous donnera une ordonnance afin de faire une prise de sang tous les mois pour la toxoplasmose et un examen d’urine (attention pour les urines uniquement veillez à ETRE A JEUN ) !

Information sur la toxoplasmose:  vous devrez oublier les viandes et poissons crus jusqu’à l’accouchement, il en est de même pour certains fromages… vous devrez aussi veiller à bien rincer/nettoyer vos fruits et légumes et surtout éviter d’approcher les chats (qui transmettent la maladie). Pour vous aider à savoir ce que vous pouvez ou ne pouvez pas manger voici une application que j’utilise tous les jours :

Dans mon article des 3 mois je vous parlais de mes produits pour les vergetures ! Alors bonne nouvelle je n’en ai toujours pas, donc les produits marchent ! Sauf que je me suis fait voler tout mon vanity avec mes deux huiles (Bi-Oil et Weleda) donc je vais devoir les racheter !
Bizarrement, j’ai plus confiance en Weleda pour les vergetures qui est un produit fait à 100% pour les femmes enceintes, je vous le recommande donc une nouvelle fois. Prenez le temps de bien vous masser le soir avant de vous coucher : les seins, le ventre, les hanches afin d’imprégner votre peau du produit afin de l’hydrater au maximum.

J’ai de la chance je n’ai pas d’insomnies pour l’instant mais je fais beaucoup de cauchemars, le stress commence à envahir mes rêves et cela me perturbe beaucoup, surtout au réveil. 
Si comme moi, vous dormez mal la nuit prenez garde à tout ce que l’on vous conseille de prendre surtout si ce n’est pas conseillé par un médecin ou un pharmacien.
Pour ma part, je suis pro homéopathie et fleurs de bachs, pour l’homéopathie vous pouvez tester :
Coffea si vous êtes agitée, Ignatia si vous souffrez d’angoisse, Gelsemium si vous avez des difficultés à vous endormir ou encore Nux Vomica en cas de réveils nocturnes, en dosage 9CH, vous aideront à retrouver le sommeil.
Il faut surtout éviter les excitants tels que le café et le thé et favoriser les tisanes telles que verveine/camomille/tilleul et valériane.

J’ai contacté la maternité afin de prendre un premier rendez vous avec eux pour visiter toute la maternité, rencontrer les sages-femmes, le gynécologue obstétricien qui va s’occuper de moi à partir du 7ème mois (oui, car à partir du 7ème mois c’est ma maternité qui me prend en charge à 100% je n’aurai plus besoin d’aller chez ma gynécologue dans le 6ème), mais aussi m’inscrire aux cours de préparation à la naissance avec François (ahahah quand je pense qu’il va m’y accompagner je rigole toute seule).
Si vous n’êtes pas suivi dès le départ par votre maternité prenez contact avec eux pour savoir à quel mois ils vous prendront en charge car cela peut varier d’un mois d’une maternité à une autre.

Vous avez été nombreuses à me demander dans quelle maternité je vais accoucher, pour des raisons personnelles et privées je ne préfère pas donner cette information pour l’instant, je vous en direz plus une fois que j’aurai accouché, je peux par cependant vous dire qu’elle se trouve dans Lyon.

Voici le lien direct de mes produits, à savoir que l’huile de massage pour le périnée est à utiliser qu’à partir de la 30ème semaine et est déconseillée si on a des contractions.

 

 

 

 

 

 

sxnkrn »éknr »ékmx

 

 

4 Commentaires

  1. Sabrina
    23 août 2017 / 23 h 37 min

    Coucou
    Je voulais juste te dire, j’ai accouché le 10 mai d’un petit bonhomme, j’avais pris 20kg et aujourd’hui il m’en reste juste 1 ! Donc ne te stresse pas avec ça 😉
    Tu verras ça sera que du bonheur !
    Perso j’ai eu une cesarienne qui n’était pas programmé et tout s’est très bien passé.
    Hâte de lire ton prochain article 🙂
    Des bisous

  2. 24 août 2017 / 9 h 35 min

    Très bel article qui donne pleins d’informations même si personnellement je suis loin des soucis de grossesse. En tout cas c’est très bien que tu partages tout ca avec tes lectrices
    Bon courage!

    Laura

  3. Wo
    24 août 2017 / 11 h 09 min

    Coucou capucine! Je viens juste de découvrir ton blog, je cherchais une blogueuse qui pouvait être enceinte à peut prêt comme moi pour avoir d’autres ressentis. La date de mon accouchement est également le 9/01 et en région lyonnaise, je crois que je ne pouvais pas trouvais plus juste ^^
    Ca fait du bien de lire ce que d’autres ressentent, surtout quand dans son entourage on n’a pas forcément d’amie encore dans ce cas !
    Personnellement je ne me pose encore aucune question sur là »accouchement, la suite et tout et tout, je devrais peut être ^^ il faut dire que je ne suis pas de nature stressé …
    Bonne fin de vacance !

  4. Aubineau
    25 août 2017 / 12 h 36 min

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog, j’aime beaucoup ton article elle résume bien ce que j’ai pu ressentir pendant ma grossesse, même si elle remonte a deux ans. Mais tu verras tout ira bien et avoir un enfant c’est beau mais aussi parfois avec des difficultés mais on arrive a surmonter tout sa. Je voulais te dire que j’ai eu les même questionnement sur l’allaitement et finalement au moment de l’accouchement j’ai choisi de ne pas allaiter et je te rassure ma fille n’a pas été plu malade qu’un autre enfant. Le papa de ma fille n’a pas compris ma décision , mais l’auxiliaire de puériculture qui était à l’hôpital m’a dit une phrase que j’ai trouvé très réconfortante elle m’a dit » je préfère une maman qui donne le biberon avec amour qu’une maman qui donne le sein sans le vouloir », je me suis sentie soutenue dans mon choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *