Mes conseils pour voyager avec un bébé à l’étranger

 

 

De retour de New-York depuis jeudi midi et j’ai déjà envie de repartir en voyage avec ma famille. Comme vous avez pu le constater sur mes stories instagram notre séjour avec Agathe s’est globalement très bien passé, je dis “globalement” car nous avons eu trois jours un peu plus difficiles en arrivant aux Etats-Unis, Agathe a eu mal au ventre en quittant Lyon (diarrhée) mais tout était quand même gérable, elle avait simplement besoin de se reposer, de faire quelques siestes et j’ai préféré stopper les compotes et purées pendant ces trois jours de “convalescence” en favorisant plutôt le biberon.

Voyager avec un enfant n’est pas chose simple mais ce n’est pas non plus une contrainte, pour ma part je l’ai très bien vécu et je ne regrette absolument pas d’avoir emmené Agathe en vacances si loin à même pas six mois. C’était un beau challenge que nous avons remporté avec succès mais il a fallut une belle organisation pour que tout se passe pour le mieux pendant ces dix jours à l’étranger loin du confort de notre maison (quand je parle de confort je parle de tous les produits du quotidien que nous avons dû laisser derrière nous à Lyon par manque de place dans nos valises : transat, siège pour le bain, écoute bébé…).
J’ai commencé à préparer nos valises une semaine avant le départ afin de ne rien oublier et de réfléchir à tout ce dont elle allait avoir besoin sur-place, qui pourraient nous soulager un peu et éviter des moments de stresse et d’anxiété à New York et Philadelphie.
Beaucoup d’entre vous m’ont demandé d’écrire un article avec mes conseils pour voyager avec un bébé à l’étranger. Dans cet article je vous donnerai mes tips pour partir en voyage : en train, en voiture et en avion mais aussi en étant une maman biberon et une maman allaitante. C’est parti !

 

 

GENERAL. 

Mes conseils.

  • Foncez ! Vous aimez voyager ou plutôt vous et votre conjoint étiez de vraies passionnés de voyage avant l’arrivée de votre bébé ? Vous appréhender aujourd’hui de partir avec lui pour des questions de sécurité, de logistiques ? Détendez-vous et sautez le pas. Pourquoi se frustrer en restant chez vous alors que le monde entier vous attend vous et votre petite famille ?
    Plus vous habituerez votre bébé à voyager, plus vous vous rendrez compte que voyager avec un enfant en bas âge c’est facile (et c’est vrai, plus ils sont petits plus c’est simple de partir en cavale avec eux). Une fois que vous aurez voyagé pour la première fois avec lui/elle cela sera simple de préparer d’autres voyages et d’anticiper les préparatifs. C’est comme le yoga plus vous vous entrainez, plus vous vous améliorez !
  • Ayez toujours une petite trousse de voyage avec vous où que vous allez, peut importe votre moyen de transport.
    Pour ma part, j’ai mis dans une grosse pochette tous les produits dont je pourrais avoir besoin “au cas où…” : du Doliprane nourrisson en suppositoire (si gastro et qu’elle régurgite trop pour boire la version gel) et en liquide, un mouche-bébé, des couches, des lingettes, un coupe-ongles, un petit tube de shampoing/savon pour le corps, mon baume Aquaphor et un thermomètre.
  • Contrairement aux idées reçues, je vous conseille de ne pas “trop” planifier, laissez-vous guider par vos intuitions, ne soyez pas stressée car votre planning ne correspond pas à 100% à ce que vous aviez prévu. Les bébés captent le stress de leurs parents alors respirez un coup, vous avez déjà fait le plus difficile en passant l’étape transport, maintenant “enjoy” !
    Je vous conseille de préparer vos deux premières nuits à l’étranger si vous êtes amenés à faire un roadrip car on ne sait jamais comment est fait demain avec un bébé: exemple avec Agathe qui a été un peu malade en arrivant à New York alors que le lendemain de notre arrivée nous avions réservé le train pour Philadelphie… pour le coup, une journée en plus à se reposer à NYC aurait été plus intelligente afin qu’elle puisse récuperer un peu.
  • Pensez sécurité ! Aux Etats-Unis et comme dans beaucoup d’autres pays, les taxis et Uber acceptent de vous prendre en course si vous êtes équipés d’un siège auto, ce que nous n’avions pas avec nous… Heureusement certains Uber sont équipés de sièges auto mais les courses sont plus chères. Je vous conseille donc de partir avec votre cosy en voyage à l’étranger. Voici le cosy d’Agathe, idéal pour les voyages, de plus il se clips à la poussette !
  • Parlons poussette, grand sujet ! La nôtre est je pense la meilleure pour voyager facilement avec un bébé: La yoyo de Babyzen. Pratique, légère et compacte elle est acceptée en cabine dans l’avion lorsqu’elle est pliée et ça c’est la révolution. Le fait qu’elle soit acceptée en cabine vous permet de profiter de la poussette de l’enregistrement à l’embarquement sans avoir à porter votre bébé en porte-bébé !
    En revanche, pour les longues journées de promenades achetez un matelas afin de soulager le dos de votre enfant.
  • Pour les voyages à l’international je vous conseille d’opter pour des hôtels pour plus de confort: on vous proposera d’office un lit parapluie pour votre bébé, un chauffe-biberon dans certains établissements mais sinon il y a des bouilloires pour faire chauffer l’eau du biberon dans la nuit (demandez à la faire nettoyer en arrivant dans la chambre pour enlever le calcaire), vous pouvez le soir faire appel au room service si vous avez un petit creux et on vous propose aussi le transfert pour l’aéroport plutôt que de galerer avec un taxi.
    Si vous n’avez pas le budget pour l’hôtel, les airbnb sont aussi une très bonne solution, en revanche c’est rare de trouver des lits bébé mais on trouve toujours des systèmes D pour faire dormir notre petit ange.
  • En parlant des chambres d’hôtels, si vous voyagez avec un bébé pensez à regarder le prix des chambres un peu plus grandes qui sont souvent à moins de 50€ plus chères que les chambres standards mais qui vous permettront de profiter d’une pièce en plus (un petit salon) où vous pourrez profiter de vous retrouver en tête à tête avec votre chéri pendant que votre bébé fera sa sieste ou sa nuit !
  • Parlons des nuits de votre bébé si décalage horaire. En soi, je suis désolée car cela ne va pas aider certaines mamans qui appréhendent ce sujet mais… il n’y a pas de règles pour le décalage horaire, c’est comme pour nous, votre bébé va mettre quelques jours à s’habituer faire à ce changement d’heure (3/4 jours je dirai). Nous avons eu de la chance, Agathe a prit le rythme dès la première nuit mais par contre elle était quand même très fatiguée la journée.
    Voici comme nous avons procédé lors de notre arrivée:
    Nous sommes partis à 19H30 de Paris et Agathe s’est endormie avant le décollage, elle a dormi jusqu’à notre arrivée soit 6h de sommeil dans l’avion. Nous sommes arrivés à JFK aux alentours de 20H30 heure locale et nous avons eu notre chambre vers 23h30/minuit (5h30/6h du matin en France). Agathe s’est rendormie immédiatement après un biberon jusqu’à 5h du matin (heure locale, donc 11h en France) puis jusqu’à 7h (13h en France). Ensuite nous sommes allés nous promener un peu puis nous avons prit le train pour Philadelphie vers 16h00, là elle a fait une sieste d’une heure. En arrivant à l’hotel nous sommes allés faire une petite balade puis nous sommes rentrés je l’ai douché, je lui ai donné à mangé et à 19H30 je l’ai couché, elle a fait sa nuit comme en France, parfait !
    Notez que : le sommeil dans l’avion tout comme le sommeil dans la poussette n’est pas considéré comme un sommeil profond, votre bébé se “repose” mais pourra quand même être fatigué même après 6h de “sommeil paradoxal” ce qui est positif pour vous si vous allez aux USA et que vous prenez un vol de nuit car il sera plus facile de faire dormir votre bébé en arrivant sur-place et de le “caler” dans l’horaire du pays.
    Le retour en revanche est plus difficile et je vois les effets du décalage horaire sur Agathe comme sur moi. Elle se réveille vers minuit et peine à se rendormir alors que d’ordinaire elle fait un 20h00-6h d’une traite. Mais ça va passer je ne me fait pas de soucis à ce sujet.
    Je pense, pour les mamans plus angoissées que vous devez laisser faire les choses naturellement, de toute façon il n’y a pas de formule magique: nourrissez votre bébé quand il a faim, couchez-le quand il a sommeil, écoutez-le & écoutez vous surtout !
  • Emmenez plus pour votre bébé et moins pour vous !
    Eh oui, c’est la vie et vous vous en rendez bien compte depuis qu’il/elle est là : c’est plus pour lui et moins pour vous… et ce même pour les fringues 🙂 !
    J’ai prévu beaucoup plus d’affaires pour Agathe car à 5 mois il y a toujours des petits accidents: nourriture, couche, débordements… et comme nous n’avons pas toujours de laverie à proximité mieux vaut voir large. Je vous rassure, Agathe est partie avec un bagage cabine comme celui-ci que j’avais rempli et pas la grosse valise que l’on met en soute qui pèse une tonne.
    Optez pour de nombreux bodies, des chaussettes, des petits pulls au cas où (certains pays abusent de la climatisation), mais aussi des langes par milliers et des bavoirs.
  • Pensez à ramener un petit souvenir à votre bébé pour plus tard. A cinq mois ou même avant 3/4 ans les enfants n’ont pas de souvenirs, je trouve que l’idée est sympa de leur acheter un petit quelque chose afin qu’il puisse avoir un souvenir de ce magnifique voyage qu’il a fait avec vous étant bébé !
  • De retour à la maison, pensez à lui avant de pensez à vous, de même lorsque vous arrivez dans le pays que vous allez visiter. Ces petits moments où vous vous focaliserez uniquement sur votre bébé enlèvera tout le stress qu’il a pu garder en lui pendant le voyage : massage, bain relaxant, câlins, biberon ou tétée, l’histoire avant de se coucher et l’aide à l’endormissement sont vraiment à privilégier. Une fois le bébé endormi, profitez à deux de ce retour pour faire le point sur votre voyage à trois, remémorez-vous ces bons moments que vous avez passé ensemble et décompressez !
  • Faites en sorte d’emmener avec vous quelques objets que votre bébé reconnaîtra et qui lui feront se sentir chez lui: peluche, veilleuse, boite à musique… Tout est bon pour le rassurer.

    Les mush have qui vous aideront: 
  • Un lit nomade
  • Un cosy 
  • Une poussette compacte
  • Une gigoteuse nomade
  • Une baignoire nomade
  • Un porte-bébé 
  • Peluche bruit blanc
  • Veilleuse nomade

 

 

EN AVION.

Mes conseils.

  • Le rhume, l’otite, l’angine sont de vrais fléaux pour les enfants en bas âge et peuvent véritablement devenir un calvaire si vous êtes en vacances à l’étranger. Je vous conseille de bien couvrir votre bébé dans l’avion car c’est souvent là qu’il risque de tomber malade, d’attraper froid.
    Habillez chaudement votre bébé en arrivant à l’aéroport (là où la clim est à son maximum): body et un pyjama bien chaud feront l’affaire. Pensez à en avoir un de rechange dans votre sac à langer au cas où… un accident “propreté” peut si vite arriver.
    Dans l’avion je vous conseille de prendre une petite couverture ainsi qu’un bonnet afin de le mettre à votre bébé le long du voyage pour qu’il garde sa petite tête et ses oreilles bien au chaud.
  • Lors du passage aux portiques de sécurité sachez que du fait que vous ayez un bébé avec vous, vous avez le droit de passer avec : des bouteilles d’eau, le lait en poudre de votre bébé, des médicaments (une ordonnance peut vous être demandé). Vous n’aurez pas à enlever les chaussures et vêtements type manteau ou veste de votre bébé, vous devrez le porter pour passer le portique de sécurité et plier la poussette afin qu’elle puisse passer à la vérification comme vos bagages cabines.
    Pour les parents qui ont la poussette Yoyo pas de soucis elle ira en cabine avec vous, pour les autres vous devrez vous en séparer au moment d’embarquer, ils la mettront dans une soute à part et vous sera rendue en sortant de l’avion afin que vous puissiez y installer votre bébé le temps de traverser l’aéroport, de passer la douane et de chercher vos bagages qui étaient en soute.
  • Félicitations, vous êtes désormais prioritaires à la douane, et à l’embarquement ! Et quel gain de temps… En arrivant aux USA nous sommes passés dans une file prioritaire pour passer la douane, de même lors de l’embarquement et je pense qu’en tout nous avons dû gagner deux heures de queue, merci Agathe. Vous verrez, votre chéri sera lui aussi plus que ravi de cette bonne nouvelle.
  • Les stewarts sont aux petits soins pour vous et votre bébé et s’assurent que votre vol se passe bien et vous accompagne pour ce nouvel épisode de votre vie. Une petite trousse avec quelques produits pour votre bébé vous sera donné avant de décoller, chez AirFrance nous avons eu : un petit doudou, une couche de secours, des lingettes, une cuillère… quelques petites choses qui vous permettront de vous aider en cas de besoin.
  • Chut, bébé dort ! 
    En effet, les bébés sont souvent amenés à très bien dormir dans l’avion, le ronronnement du moteur à un effet soporifique sur eux, et c’est vrai Agathe a dormi du décollage à l’atterrissage à l’aller comme au retour !
    Pour les vols long courrier, n’hésitez pas à demander un petit lit (qui s’accroche au mur de l’appareil) pour pouvoir coucher votre bébé et vous accorder à vous aussi un moment de répit. Avec AirFrance, j’ai fais la demande 30h avant le départ, ce service est gratuit profitez-en !
    Notez juste que vous devrez prendre votre bébé avec vous (l’enlever de son petit lit) si il y a de trop fortes turbulences ainsi qu’au décollage et à l’atterrissage.
  • Attention aux oreilles de votre bébé au décollage et à l’atterrissage ! Il est recommandé de faire boire son biberon, le sein ou de donner une tétine à son bébé à ces deux moments du voyage afin d’éviter les maux d’oreilles, les otites ! Pensez-y cela ne dure que quelques minutes.
  • Milk time, c’est l’heure du biberon et/ou du sein pour votre bébé qui meurt de faim. 
    Pour le biberon, les Stewarts et hôtesses de l’air vous feront chauffer votre biberon au bain-marie (cela dure à peu près 10 minutes) et vous pouvez le demander à tout moment et anticiper l’heure du repas.
    Les compagnies aériennes sont très ouvertes, respectent et soutiennent aujourd’hui les mamans qui allaitent. N’hésitez pas à donner le sein à votre enfant si il le réclame et si vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette idée, n’hésitez pas à utiliser un lange pour garder un peu d’intimité ou demandez à un stewart si il n’y aurait pas un endroit où vous pourriez vous installer afin de donner plus discrètement le sein à votre bébé.
  • N’oubliez pas les couches de rechange afin de votre bébé reste bien au sec. Comme expliqué plus haut certaines compagnies offrent une petite couche de rechange mais toutes ne le font pas ! Prenez quelques couches en plus dans votre sac à langer afin d’éviter à votre bébé de rester mouiller pendant 6h ou plus.
  • On respire et on profite de la croisière pour se reposer aussi. Votre bébé dort, votre mari aussi ? Il est temps pour vous de souffler et de lâcher la pression car vous le méritez amplement.
    Votre bébé est éveillé ? Expliquez lui ce qu’il se passe, promenez vous avec lui en le berçant mais ne soyez pas stressée car il le ressentira.
    Votre bébé est agité ? Essayez de le calmer en restant zen de votre côté, achetez de nouveaux jouets afin qu’il puisse s’occuper à découvrir ces derniers pendant le vol.
    Il pleure, cela vous angoisse ? Vous pouvez donner à votre bébé une moitié de bouchon du sirop Quiétude (5ml) des laboratoires Boiron que vous pouvez mettre directement dans le biberon de votre bébé, cela l’apaisera.
  • Votre bébé pleure  ? Et alors, c’est un bébé c’est normal ! Vous pensez ennuyer les autres passagers ? Dites vous qu’eux aussi ont été des bébés avant d’être adultes et qu’ils ont surement déjà pleuré devant d’autres personnes. Et puis un bébé est un bébé, il pleure c’est comme ça, alors ne vous inquiétez pas cela va passer. Ne vous focalisez pas sur ce que pensent ou disent les gens restez concentrée sur votre bébé, c’est lui qui a besoin de vous.
  • Si le voyage n’est pas un long courrier mais que vous avez quand même 3 à 4 heures de vol, pensez à prendre votre écharpe de portage, votre bébé aimera se sentir lové contre vous et sera bien au chaud pendant la croisière.

    Les mush have qui vous aideront: 
  • Echarpe de portage
  • Liniment
  • Couches nuit 
  • Lingettes
  • Bonnet
  • Pyjama chaud
  • Un lange XXL (qui peut servir de couverture)

 

 

EN TRAIN & EN VOITURE

Si vous avez voyagé en avion avec votre enfant alors vous pourrez tout faire ! Si si je vous jure, à vous la liberté de voyager avec votre famille mais toujours en toute sécurité.

  • Favorisez le cosy à la nacelle en voiture. Nous sommes en Europe le seul pays qui autorise la nacelle en voiture, or cette dernière bien que plus confortable pour votre bébé n’est absolument pas sécur’ et si vous avez le moindre choc votre bébé risque de se blesser. Favorisez le cosy afin que votre bébé soit bien attaché en cas d’accident. Faites des pauses toutes les deux heures pour le sortir du cosy et de changer sa position quelques minutes afin qu’il ne puisse pas avoir mal au dos durant le voyage et tout se passera très bien.
  • Bébé à l’arrière ? Optez pour le miroir que l’on accroche au siège afin de voir ce qu’il se passe derrière. Pas toujours facile de voir pourquoi son bébé pleure alors que l’on conduit. J’ai trouvé le miroir sur Amazon et c’est vraiment agréable de pouvoir avoir un oeil sur Agathe lors de nos voyages.
  • Bébé à l’avant ? Il me semble qu’il est encore possible de mettre le cosy à l’avant dos à la route uniquement si l’airbag est désarmé ! A vérifier en fonction des dernières règles du code de la route bien évidemment.
  • Faites une pause toutes les 2 heures, pour vous mais aussi pour votre bébé. La fatigue est responsable de nombreux accidents en France, ne prenez pas de risques arrêtez vous quelques minutes, prenez l’air, buvez un café, donnez le biberon à votre bébé et continuez votre route en toute sécurité !
  • Jusqu’à 15 mois, votre bébé sera dos à la route, tssssss on ne discute pas ! Vous remarquerez que la tête de votre bébé est proportionnellement bien plus grande et lourde que le reste de son corps. Les os et les muscles de son cou ne sont pas suffisamment développés pour maintenir sa tête relativement lourde. Si une collision frontale se produit alors que votre bébé voyage dans un siège auto face à la route, sa tête peut être projetée vers l’avant. La tension ainsi exercée sur sa tête et son cou pourrait alors causer de graves blessures. À l’inverse, un siège auto dos à la route protège la tête et le cou de votre enfant en répartissant les forces sur l’ensemble du dos – exactement comme les astronautes. En juillet 2013, la réglementation i-Size relative à la sécurité des sièges auto est entrée en vigueur. Elle pose comme obligation de faire voyager les bébés et les petits dans des sièges auto dos à la route, au minimum jusqu’à leurs 15 mois. À partir de cet âge, les os et muscles de leur cou sont a priori davantage développés.
  • Un siège pour mon bébé dans le train ?  Pour le train vous pouvez prendre votre bébé dans vos bras, le laisser dans son cosy sur un siège à côté de vous, il n’y a pas de règles (étrange d’ailleurs). Pour ma part je garde Agathe sur moi ou en écharpe.
    Le train est gratuit pour votre bébé jusqu’à 2 ans tout comme l’avion si il reste sur vous, en revanche si vous voulez un siège pour lui vous devrez payer 9€.
  • Pour changer votre bébé les nurseries sont à votre disposition dans les trains. 
    Dans les TGV et les Intercités proche des espaces dédiés aux familles. Ils sont situés en face des toilettes et sont régulièrement nettoyés pour plus de confort. Ils se situent à proximité des « Espaces Famille » et « Carré Famille ».
  • Comme pour l’avion, on peut chauffer le biberon de son bébé: dans les  espaces nurserie sur les grandes lignes (trèèès rare), il y a un petit chauffe biberon qui réchauffera le repas de votre enfant. Sinon, direction la voiture Bar si votre train en dispose, le personnel de bord vous le réchauffera avec plaisir.

 

 

DANS LE PAYS ETRANGER.

Après Rome en Mars, c’est à New York & Philadelphie que nous avons récemment déposé nos bagages pour 10 jours. Et quel voyage… Pourtant flâner dans les rues de ces deux villes des Etats-Unis n’étaient pas toujours chose facile car Agathe avait quand même besoin d’attention: la couche sale, le biberon à faire chauffer, la sieste, les purées/compotes/couches à trouver. Voici quelques tips pour vous aider à vivre votre vie aux Etats-Unis comme si vous étiez en France.

  • CVS est ton meilleur ami, là bas vous y trouverez les couches pour votre bébé (je vous conseille les PURE de chez Pampers, un modèle qui n’existe pas encore en France et qui est sans blanchiment au chlore, sans parfum, éprouvées en clinique pour être hypoallergéniques, jusqu’à 12 heures de protection & enrichies de coton. Ce n’est absolument pas un partenariat, je ne travaille pas avec Pampers).
    Chez CVS vous trouverez aussi de bonnes purées et compotes organiques des marques : Earth’s Best & Gerber. J’ai goûté et elles sont… délicieuses. Vraiment allez-y les yeux fermés.
  • Starbucks vous aidera à faire chauffer l’eau du biberon lorsque vous serez en pleine balade. Demandez une “cup of (hot) water” l’eau ne vient pas du robinet et est clean donc pas de soucis à ce sujet.
  • Les restaurants et bars sont kids friendlyet ça, ça fait plaisir ! Enfin un pays (avec l’Italie) qui ne fait pas la tête quand il te voit débarquer dans un restaurant avec un bébé, de grands sourires, de l’aide à chaque instant: c’est ça l’American Dream/Power.
  • Comme expliqué plus haut, les américains sont très sécur’ ce n’est pas impossible qu’un Uber vous refuse une course car vous n’avez pas de siège auto, prenez vos précautions et au pire si vous bougez beaucoup optez pour une voiture de location avec un cosy.

 

Important: les filles, n’oubliez pas d’anticiper les boites de lait pour la durée de votre séjour !
Pour ma part, Agathe étant intolérante au lait de vache, j’ai dû acheter 4 boîtes de lait pour 15 jours ! Oui 4, car la marque ne fait que des boîtes de 400g contre 800g chez Gallia par exemple… Vivement la réintroduction du lait au 8ème mois pour nous faciliter la vie en voyage !

 

Voilà les filles, je crois que nous avons fait le tour, du moins je crois. Si vous voyez qu’il manque quelques petites choses n’hésitez pas à me l’écrire en commentaire et je répondrai à votre message avec plaisir.
Pour conclure, ne stressez pas pour vos voyages, cela ne sert à rien et votre bébé ressentira que vous êtes anxieuse. Laissez faire les choses, faites vous confiance et faites confiance à votre bébé. Tout ira très bien !

Bon dimanche à toutes et à tous et bonne fête aux papas,

 

5 Commentaires

  1. Caro
    17 juin 2018 / 16 h 03 min

    Nous partons demain à Istanbul avec notre fils et MERCI je pars avec beaucoup moins de stress ! Merci merci ton article est top et complet tu as vraiment su trouver les mots pour me sentir plus a l’aise et heureuse de partir demain avec notre bebe de 3 mois !

    Caro.

    • Capucine Goalard
      Auteur
      18 juin 2018 / 13 h 55 min

      Merci à toi Caro pour ce gentil message ! Quelle chance pour Istanbul j’ai tellement envie d’y aller aussi !!

  2. Cleo
    18 juin 2018 / 13 h 53 min

    L’article parfait !!!! Je suis trop contente nous partons nous aussi aux Etats Unis avec Léon dans 2 mois et je suis en panique (il a 4 mois). Ton article est tellement rassurant ! Merci d’être aussi naturelle et honnête dans tes propos ! C’est vraiment génial de pouvoir avoir les avis d’une maman “normale”.

    Cléo

    • Capucine Goalard
      Auteur
      18 juin 2018 / 13 h 55 min

      Cela me touche beaucoup, merci à toi et profites bien de tes vacances avec ton petit Léon !

  3. 5 août 2018 / 22 h 29 min

    Bonjour,

    Bravo pour votre blog !

    Nous rajouterons qu’il est possible d’ajouter dans les bagages des anneaux de dentition ou des gants de dentition si jamais bébé est en pleine poussée dentaire !

    Au plaisir de vous lire et d’échanger avec vous !

    Monsieur Hibou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.